Ils ont tué Dieudonné !

Tue_Dieudo« Vous écoutez Franche Info, il est neuf heures moins dix. Les actualités présentées par Marx Heudebert : « L’humoriste Dieudonné retrouvé mort cette nuit à son domicile. Le ministre de l’Intérieur, prévenu par le préfet de police dans la matinée, s’est rendu directement sur le lieu du drame pour établir un périmètre de sécurité. « La conquête va se poursuivre, tous les moyens sont bons pour désigner des coupables, la piste terroriste n’est jamais écartée », a déclaré Manuel Valls devant les journalistes de la Chaîne Parlementaire… Bernard-Henri Levy porte-parole du soutien français à l’opposition ukrainienne… »

Je l’avais prédit. Depuis le temps que j’attendais. Dix ans que ça traînait. Mes amis avaient rigolé : « Mais non, t’inquiète, ils iront pas jusque là. Tu comprends vraiment rien. » Ce qui devait arriver est arrivé : ils ont tué Dieudo.

BHL a un alibi...

BHL a un alibi.

Quoiqu’en dise l’enquête, tout le monde devine aisément qu’il ne s’est pas suicidé. Pour la mort de Coluche, le doute subsiste, comme ce dernier était  amateur de drogues et de sensations fortes. Mais Dieudo, lui, était un saint, il pratiquait même le Taï-Chi ! Pourquoi se serait-il entouré d’une bande de néo Black Panthers en guise de gardes-du-corps s’il ne tenait pas à la vie ? Aujourd’hui est un jour grave pour la France : les Juifs ont assassiné Dieudonné.

Dieudonné savait sa vie en danger...

Dieudonné savait ses jours en danger.

Pauvre de moi, qui n’ai jamais pu le voir en chair et en os, l’entendre, le toucher du bout des doigts, tant le prix d’une autorisation de se poser en face de ce Dieu-pas-donné était exorbitant ! Quarante euros pour voir un noir fondu sur scène ! Quarante-trois euros pour un DVD non censuré ! Ah ! Si j’avais pu prévoir le moment de sa mort ! J’aurais mis de côté ! C’était quand même le plus doué des visages-négroïdes ! Ça m’aurait changé des confrontations au commissariat !

Il ne me restait plus qu’à me rendre, une fois par mois, à la scène ouverte de son régisseur lilliputien Jacky Sigaux au Fist d’Or (passage du Fist d’Or, Paris 11ème), gratuite par principe anti-sémite. On devait s’y contenter de mauvais pastiches, interprétés par des fanatiques de la Quenelle (C) et du « Ta-gueule » adressé au public, deux marques de fabrique du Maître. J’y attendais vainement une apparition, un miracle…

Jacky Sigaux : le prochain sur la liste ?

Jacky Sigaux : le prochain sur la liste?

Quand je pense que tout petit, à l’école, je me faisais passer pour un Juif afin d’éviter la saucisse de porc dégueu de la cantine. Dieudonné, lynché par une horde de voleurs ! Qui n’acceptent pas qu’on fasse du business sur leurs dos ! Aujourd’hui j’ai honte d’être un ex-faux Juif !

Préférez-vous la saucisse...

Préférez-vous la saucisse…

J’accuse tous les Juifs d’être les auteurs de ce meurtre abominable ! Tous les Levi, les Cohen, les Klarsfeld, Séfarades, Ashkénazes et autres Youpins de la LDJ… tous des traîtres assassins, tous coupables, vous m’entendez ! Vive Mbala Mbala !

Amis écrivains, à vos plumes ! Si la Quenelle (C), huit ans après l’introduction de ce geste obscène sur la scène du théâtre de la Main d’Or, est entrée profondément dans les mœurs de la société musulmane pro-palestinienne anti-sioniste française, les rumeurs sur le meurtre imminent de l’humoriste afro-français le plus populaire de l’Hexagone vont bon train, et il ne fait aucun doute que les spéculations littéraires sur les conditions de sa mise à mort marqueront l’Histoire du Roman d’Anticipation. Envoyez votre version du sacrifice de Dieudonné au Crif avant le 1er avril 2014 (le cacher du rabbin faisant foi), et gagnez un aller sans retour à Jérusalem (le scénario de l’homicide, dactylographié, ne doit pas comporter d’empreintes digitales ; fournir une attestation de circoncision de moins de trois mois).

ou la quenelle ?

… ou la quenelle ?

Publicités